Programmes

Nous nous efforçons de sans cesse redécouvrir de nouvelles oeuvres ou certaines plus connues… mais si belles à exécuter! Ci-après, un aperçu de nos différentes prestations.

“C’est fou comme la voix seule peut dire d’une personne
qu’on aime – de satristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité de vivre, de sa joie. Sans les gestes,
c’est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s’installe.”

[Philippe Delerm, La Première Gorgée de bière]


L’AMOUR ET LA VIE D’UNE FEMME DANS L’ITALIE BAROQUE.

C. Monteverdi : Io la musica son’ (L’Orfeo)
C. Monteverdi : Vi ricorda, o bosch’ ombros’
C. Monteverdi : Sento un certo non so che (L’Incoronazione di Poppea)
C. Monteverdi : Sento un certo non so che
C. Monteverdi : O, felice Drusilla
C. Monteverdi : Vi ricorda, o bosch’ ombros’ (version instrumentale)
C. Monteverdi : Oblivion soave
C. Monteverdi : Lamento della ninfa (Madrigali guerrieri ed amorosi)
C. Monteverdi : Ohimè dov’è il mio ben’ (Settimo Libro dei Madrigali)

Tarquinio Merula : Hor ch’è tempo di dormire
Francesco Cavalli : Lamento di Doriclea
Barbara Strozzi : Lagrime mie (Diporti di Euterpe)
Barbara Strozzi : L’Eraclito amoroso

Salomone Rossi : Sonata Prima, detta ‘la Moderna’

C’est à l’âme que la musique doit parler.

[J.-Ph. Rameau]

PÉRIODE DE LA RENAISSANCE

La Nature, de tout mère, Prévoyant que nostre vie Sans plaisir serait austère, D’inventer elle eut envie la Musique, et l’inventant Alla ses fils contentant Par le son, qui loin de nous jette L’ennui de l’âme sujette

[Ronsard, Odes]

Johannes Ciconia : Una Panthera Anonymous : Très doux compains
 Nicolas Grenon : La plus belle et doulce figure PÉRIODE PRÉ-BAROQUE

Fa dibisogno, che ancora noi faciamo una scielta di Harmonia & di un Numero simile alla natura delle materie, che sono contenute nella Oration.” (Il faut encore que nous fassions le choix d’une harmonie et d’un nombre conforme à la nature des sujets contenus dans le discours.)

[Zarlino, Istitutioni 32°]

Tarquinio Merula : La Cattarina

Biagio Marini : Sonata sopra la Monica

PÉRIODE BAROQUE
Barbara Strozzi : Costume de Grandi

J. B. Lully :  Le triomphe de l’amour
A. M. Bononcini : Cantata con flautti

M. P. de Montéclair : Le Dèpit gènèreux


J. S. Bach : Sehet, welch eine Liebe hat uns der Vater erzeiget (BWV 64)
J. S. Bach : Himmelskönig, sei willkommen (BWV 182)
J. S. Bach : Nun komm’ der Heiden Heiland (BWV 599), Orgelbüchlein

J. S. Bach : Nun komm’ der Heiden Heiland (Leipziger Handschrift)

– Choral orné à deux claviers et pédalier (BWV 659)
– Trio à deux basses et cantus firmus (BWV 660)
– Organo pleno et cantus firmus au pédalier (BWV 661)

D’après J. Ernst, prince de Sachsen-Weimar : Concerto en Sol maj. (BWV 592)

© 21g.ch